Accueil > Compte-rendus d’actions > CR Manifestation Citoyenne anti corrida à Vauvert (30), 1/11/14

CR Manifestation Citoyenne anti corrida à Vauvert (30), 1/11/14

mardi 4 novembre 2014

90 manifestants au début, plus encore avec l’arrivée des parisiens.
A l’arrivée au village : fouilles, contrôles d’identité habituels avec confiscation de matériel (sérum physiologique, masques, sifflets, drapeau français...)

Ensuite manif devant les 2 barrières...dont une face aux arènes : accueil des aficionados avec huées, tambours, couvercles en inox, coups de bâton sur les poteaux métalliques, banderoles...
Du côté des gendarmes : fouille au corps de tous les spectateurs !

Point fort de la journée : voir arriver Corentin Carpentier, président des jeunes aficionados nîmois, sous les huées, les hurlements et le voir apeuré, blanc comme un linge, se plaignant qu’on l’avait « tapé" pendant que le gendarme imperturbable, lui faisait une fouille au corps encore plus approfondie que les autres !

Nous sommes restés à une quarantaine à faire une haie de déshonneur aux spectateurs sortant du spectacle de tortures pas très fiers sous nos huées ! Pas moins de 8 (ou 9) gendarmes pour escorter 2 femmes afiocs à leur sortie

Avant la fin du spectacle de torture les gendarmes proposent de nous disperser pour éviter tout affrontement à la sortie en masse des aficionados. Arguant que cela risquerait de dégénérer et donc que la protection ne serait pas (ou difficilement) assurée. La majorité des militants refuse. On vient donc voir Nathalie pour lui rappeler discrètement qu’en cas d’incident, elle serai tenue pour responsable. Elle répond donc qu’il est un peu trop facile de tenir quelqu’un en otage et que s’ils manquent de renfort pour nous protéger, ce n’est pas de sa faute. Manifester est un droit, et quel intérêt de partir avant la fin de l’action en laissant tranquillement les afiocs retrouver leur voiture ? Donc nous finissons par voir des voitures de gendarmes débouler.... du renfort donc. Nous n’avons pas cédé et nous avons bien fait !

7 taurillons massacrés en fanfare pour seulement 1/3 d’arène (dont beaucoup d’enfants)

Portfolio