Accueil > Manuel du militantisme > Petit Manuel du Photographe Militant

Petit Manuel du Photographe Militant

mercredi 19 mars 2014

Les 8 règles de base du photographe militant

1) Bien cadrer

  • Eviter les photos où l’on ne voit que le sol sur la moitié de la photo
  • Eviter d’avoir une partie importante du stand ou du happening coupée
  • Eviter les photos de dos. Photographier de face (quand un militant parle à un passant, prendre le militant de face et le passant de dos) ou les 2 de profil.
  • Photographier les militant/es en action avec le stand en arrière-plan plutôt que la rue ou les boutiques en face.
  • Attention au contre-jour

2) Ne prendre les photos que lorsque tout est prêt

  • Tous les militants sont arrivés, le happening est mis en place, la vidéo est en cours, les photos sont sur les panneaux, le stand est prêt, les militant/es avec pancartes sont disposés au bon endroit. (Sinon, quand on voit plus de photos de la préparation que de l’action en place, on a l’impression que c’était une belle pagaille.)
  • Photographier le stand avec du public devant plutôt que vide.

3) S’assurer que tout soit net avant de photographier

  • Cacher les sacs sous les tables ou derrière
  • Voir que les photos des panneaux ne soient pas de travers ou à moitié décrochées
  • Remettre de l’ordre sur le stand quand tracts et brochures ont été déplacés.

4) Ne photographier que les militant/es en action

  • En dehors de la photo de groupe (qui doit être prise en milieu d’action, quand tout le monde est arrivé et avant les premiers départs), ne pas photographier simplement les personnes, seules ou par petits groupes.
  • Photographier les militant/es en train de militer (distribuant des tracts, parlant au public, parlant ou scandant des slogans au mégaphone, tenant des pancartes, arrangeant le stand, etc.)

5) Faire poser les militant/es si nécessaire

  • Pour prendre des photos des happenings, s’assurer avant de photographier que tout le monde est bien positionné.
  • Pour les photos des militant/es tenant des pancartes, s’assurer d’abord que les pancartes soient droites et que personne ne bavarde, fume ou rigole.

6) Photographier chaque aspect du rassemblement

  • Happening, stand, panneaux de photos, pancartes, banderoles, vidéo, distribution de tracts, signature de pétitions, discours au mégaphone, défilé, expressions de visage du public regardant avec horreur les vidéos, etc.

7) Régler votre appareil pour que les photos soient en petite résolution

  • Ces photos iront sur Facebook et sur des sites internet. Entre 50 et 300 Ko sont plus que suffisants. Pas besoin de photos à 2 ou 3 Mo qui servent à faire d’immenses affiches. Cela épargne le travail de réduction aux personnes qui publient.

8) Trier les photos avant de les poster sur Facebook

  • Si l’on envoie trop de photos ratées ou représentant souvent presque la même chose, les gens ne regardent pas jusqu’au bout.