Accueil > Actualités Monde > Les produits Demeter et Weleda menacés par des mesures de l’ EU

Les produits Demeter et Weleda menacés par des mesures de l’ EU

lundi 19 avril 2010

Demeter a besoin d’un million de signatures

Nombreux sont les consommateurs qui utilisent aujourd’hui les produits issus de l’anthroposophie : alimentation biodynamique, médicaments anthroposophiques, cosmétiques et produits de santé naturels. Tous ne sont pas des fervents admirateurs de Rudolf Steiner, mais tous apprécient la qualité et l’éthique qui sous-tend ces produits.
Des produits sont aujourd’hui menacés par des contraintes réglementaires européennes de plus en plus restrictives. C’est ainsi que Demeter International n’est plus en mesure d’apposer sa marque sur les aliments pour nourrissons car le cahier des charges Demeter n’autorise pas l’ajout de vitamines artificielles, alors qu’une directive de l’UE l’exige. De même, pour l’autorisation de mise sur le marché en Europe des médicaments issus de la médecine anthroposophique. Pour obtenir la consolidation du statut juridique du label Demeter et des activités liées à l’anthroposophie, les défenseurs de cette pensée veulent collecter un million de signatures dans toute l’Europe. Ils n’en ont pour le moment que 267 000 !

Vous utilisez peut-être les produits ou les services issus de l’alimentation bio-dynamique « Demeter » ou de la médecine anthroposophique « Weleda ».
Quelles que soient vos opinions politiques, philosophiques ou culturelles, vous appréciez leur qualité et l’éthique qui les sous-tend. Ils sont, aujourd’hui, menacés par des contraintes réglementaires européennes de plus en plus restrictives.
Partant du principe que tout citoyen européen a droit au respect quant à ses choix en matière d’alimentation, de médication et d’éducation, l’action ELIANT a lancé un appel à signatures en vue de faire reconnaître l’utilité sociale et la qualité des innovations anthroposophiques dans ces domaines, qui visent à un mode de vie plus respectueux de l’homme et de la nature.
Vous pouvez contribuer à cette initiative en signant ici en ligne ou faire connaître et faire signer l’appel de autour de vous en téléchargeant une Déclaration de soutien , la feuille de collecte de signatures.
Plus de 230 000 signatures ont déjà été récoltées dans 86 pays. Il en faut un million, car c’est à partir d’un million de signatures que l’Union européenne prend en compte les initiatives citoyennes.

Bon nombre de personnalités et d’organismes ont déjà exprimé leur soutien à cette initiative :
Jean-Marie Pelt, président de l’Institut Européen d’Écologie, professeur à l’Université de Metz.
« Il est indispensable que l’Union Européenne reste ouverte à des actions et des initiatives telles que celles d’ELIANT, dans la mesure où elles respectent des règles éthiques strictes, ce qui est le cas. »
Albert Jacquard, scientifique et essayiste français, généticien, ancien membre du Comité consultatif national : « L’école, ce lieu où l’on enseigne l’art de la rencontre ». « Je renouvelle mon soutien ! »
Pierre Rabhi, écologiste, écrivain, co-auteur avec N. Hulot et W. Zarachowicz de "Graines de possible" « Un nouveau paradigme mettant honnêtement, sincèrement l’humain et la nature au cœur de nos préoccupations est à construire. Il nécessite absolument de sortir du ’toujours plus’ indéfini et de l’économie du superflu pour répondre prioritairement aux nécessités vitales de tous. »
Daniel Kieffer, président de a FENAHMAN, Directeur du CENATHO, Membre professionnel de l’OMNES, directeur de publication du journal « Naturo Magazine », formateur, auteur, consultant et conférencier international nous soutient.
LE GOFF Lylian, Médecin, auteur, conférencier, consultant, formateur : « Toute politique, toute activité, se doivent d’être cohérentes avec la grande affaire du XXI e siècle : un développement soutenable, c’est-à-dire solidaire dans l’espace avec l’environnement et sur le plan social, dans le temps avec les générations futures. L’Europe et ses Etats membres se doivent de répondre à cette cohérence dans tous les domaines - particulièrement la santé et l’alimentation -, par la mise en œuvre d’une politique de prévention, par la protection et la promotion de pratiques respectueuses des équilibres naturels, faisant appel aux capacités d’autorégulation du vivant telles que l’anthroposophie et l’agriculture biodynamique. Alors qu’il devient urgent de changer de paradigmes et de comportement, alors que, plus que jamais, il s’agit d’être « unis dans la diversité » selon la devise européenne, ce serait faire injure au bon sens et à l’avenir que de permettre à de puissants intérêts de porter un coup fatal à ces véritables alternatives conformes aux enjeux vitaux d’un développement durable et solidaire. C’est pourquoi je soutiens sans réserve l’Action ELIANT ».


Voir en ligne : http://www.eliant.nl/?action=behavi...