Accueil > Compte-rendus d’actions > Compte rendu de l’action anti-corrida à Istres 17 juin 2012

Compte rendu de l’action anti-corrida à Istres 17 juin 2012

lundi 18 juin 2012

88 militant/es se sont rassemblés devant les arènes d’Istres pour le happening et le tractage anti-corrida particulièrement adressé au tortionnaire de taureaux et de chevaux Rui Fernandez déjà très fortement « accueilli » à Alès quelques semaines plus tôt.

L’action fut organisée par le CLAM et 2 militantes des Bouches du Rhône et du Var, avec l’énorme soutien du CRAC et de ALARM et d’un appel de la BAC Marseille. La FLAC et le COLBAC furent représentés par les tracts qu’ils nous fournirent en plus des tracts du CRAC. Plus de 2000 tracts furent distribués aux gens entrant dans les arènes mais aussi aux passants se rendant au bureau de vote juste à côté et à toutes les personnes attablées aux cafés du centre ville.

D’immenses bannières étaient déployées sur les côtés de la mise en scène et les mots CORRIDA ABOLITION apparaissaient sur les pancartes à l’arrière.

JPEGCouchées pendant 1h1/2 sur le sol brûlant sous un soleil de plomb, les militantes représentant les taureaux torturés et massacrés, banderilles dans le dos, cornes sur la tête et recouvertes de faux sang furent particulièrement courageuses. Merci à l’unique garçon qui accepta de jouer ce rôle également, nous aimerions en avoir plus la prochaine fois. Les taureaux étaient piqués par les banderilles de notre faux toréro qui espérons-le a bien ridiculisé les vrais toréros. Pour les rafraîchir une militante leur apportait régulièrement de l’eau à boire et déversait plus de faux sang sur elles (4 litres y sont passés).

JPEGNous alternions les slogans et les discours au mégaphone et le premier discours a même été applaudi par les gens se rendant aux urnes qui s’étaient arrêtés pour nous écouter.

Les aficionados ont annoncé des arènes pleines, mais nous-mêmes avons remarqué qu’il n’y avait pas foule au guichet. Nous avons même entendu des aficionados d’un certain âge se plaindre du fait que les arènes n’étaient qu’à moitié pleines. Un couple avec 2 jeunes enfants est d’ailleurs ressorti dès le début de la corrida, la femme était en larmes.

Lors de la distribution de tracts nous avons remarqué que les plus virulents contre nous étaient les aficionados et aficionadas déjà âgés. La plupart des gens du centre ville nous félicitaient au contraire et signaient les pétitions. Plusieurs enfants nous ont même encouragés.

4 articles, 1 interview radio et 1 annonce radio jusqu’à présent : Maritima Infos (communiqué de presse entièrement publié), La Provence 16 juin et 18 juin, Wikibee.fr, Radio France Bleu Provence, Maritima Radio.

Soyez tous là à Tarascon dimanche prochain, 24 juin, pour un nouvel happening !

Portfolio