Accueil > Annonces d’actions > Action devant Sanofi pour la SMAL 2012 à Montpellier

Action devant Sanofi pour la SMAL 2012 à Montpellier

lundi 9 avril 2012


Dans le cadre de la Semaine Mondiale pour la libération des "Animaux de Laboratoire", le CLAM sera cette année présent devant les locaux de Sanofi, l’un des plus grands vivisecteurs de la région, afin de rendre hommage à la mémoire du près de 1 milliard d’animaux martyrisés et massacrés chaque année dans le monde au nom d’une fausse science qui fait perdre un temps précieux aux malades humains et à leurs familles, en investissant des sommes colossales dans une recherche aveugle qui ne guérit pas les maladies humaines.

En effet, aucune espèce n’est le modèle biologique d’une autre, et par conséquent les tests sur les animaux n’ont pas de valeur prédictive.
Les tests sur les animaux sont responsables chaque année de centaines de milliers d’hospitalisations et de décès à travers le monde, en raison d’effets secondaires graves des médicaments qui n’ont pas été détectés lors des tests sur les animaux, alors qu’il existe des méthodes de substitution sans utiliser d’animaux, véritablement scientifiques, modernes et fiables.

D’autre part, les animaux ne nous appartiennent pas, ils ne sont définitivement pas des objets d’expérimentation, encore moins du "matériel biologique", malgré ce que prétendent leurs bourreaux.

Rien, absolument rien ne permet de justifier leur sacrifice cruel, les privant de leur droit le plus fondamental, celui de vivre pour eux-mêmes, sans être élevés, emprisonnés, torturés, tués ni même exploités d’aucune façon.

A quelques mètres de ces infâmes locaux où la cruauté envers les animaux est un business aussi immoral que lucratif, toutes celles et ceux qui ont véritablement une conscience et une responsabilité à l’égard des êtres qui ne peuvent s’opposer (les animaux) rappelleront aux salariés, aux dirigeants de l’entreprise, ainsi qu’au public (la nouvelle ligne de tramway passant désormais devant le portail de Sanofi) que ni le "traitement éthique" des animaux, ni leur "bien-être" ne sont recevables, et que seule compte l’abolition de toute forme de vivisection, pour une humanité digne de ce nom.

JPEG - 217.9 ko