Accueil > Actualités France > Luttons pour la liberté de refuser la viande !

Luttons pour la liberté de refuser la viande !

samedi 22 octobre 2011

APPEL A MOBILISATION

Un décret vient d’être publié ce mois, qui rend obligatoire la consommation des produits issus de l’exploitation animale dans la restauration collective. Il était déjà très difficile d’obtenir des repas végétariens, voire impossible de demander des repas végétaliens. Aujourd’hui c’est illégal.


Illustration Insolente Veggie

Si nous ne faisons rien, nous laissons se refermer la porte sur l’éthique végétarienne, végétalienne ou végane en France.

Passons en mode action !

Qu’est-ce que ce délire ?

La loi n°2010-874 du 27 juillet 2010 dite « loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche » contraint les services de restauration à respecter des « règles nutritionnelles » édictées par décret.
Le décret et l’arrêté publiés le 2 octobre 2011 réglementent la restauration scolaire.

Des décrets et arrêtés analogues sont en préparation pour la quasi-totalité de la restauration collective en France, depuis la maternelle jusqu’aux établissements pour personnes âgées, en passant par les restaurants universitaires, les hôpitaux et les prisons.

Une intox nutritionnelle

Alors que la presse reprend ingénument le communiqué du gouvernement et se réjouit de voir moins de frites à la cantine dans les assiettes des enfants, il apparaît très clairement que cet arrêté est une intox ! Il laisse entendre que le calcium, le fer, les oligoéléments tout comme les protéines se trouvent exclusivement dans les produits animaux. En omettant toute alternative végétale cet arrêté impose des produits animaux et des sous produits animaux à tous les repas et dans la quasi totalité des plats (entrée, plat principal, dessert).

En édictant de telles règles alimentaires comme seul modèle alimentaire possible, le gouvernement confirme les préjugés bien français selon lesquels les alimentations sans produits animaux sont « restrictives », compliquées et dangereuses, préjugés que le corps médical, les professionnels de la restauration, de l’éducation, de l’information, les assistantes sociales, les juges, etc. relayeront.

Alors que des millions de personnes sont végétariennes de par le monde, on continue de nier notre existence !

L’influence de l’agro-business

Les lobbies de l’élevage et de l’agro-business (Centre d’Information des viandes, Syndicat des industries de la viande, Nestlé, etc.) font partie du GEMRCN [1], à l’origine des recommandations en matière de restauration collective.

Dès janvier 2010 le Ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire avait annoncé la mise en place d’un programme national pour l’alimentation avec pour objectif prioritaire de défendre le secteur de l’élevage [2], précisant : « Ces batailles contre la viande ne sont pas acceptables. [3] »
Les Français consomment de moins en moins de viande pour des raisons éthiques, ou tout simplement pour leur santé : l’industrie agro-alimentaire réagit avec force et prend des mesures dictatoriales.
Nous devons désormais consommer « aux ordres » !

Toute alternative est désormais illégale

Les enfants végétariens sont désormais contraints de consommer des animaux et des sous produits animaux ou bien réduits à manger des repas carencés, voire du pain et de l’eau selon les repas. C’est intolérable ! Leurs parents n’ont pas tous les moyens de les faire manger avec eux ou de payer une nounou. Nous devons nous battre pour que ces enfants aient le droit de manger dans les établissements scolaires et pour qu’ils puissent, eux aussi, se sentir en cohérence avec leurs idées - pour qu’eux aussi puissent refuser de participer à l’exploitation animale.

Après les enfants, ce seront d’autres publics captifs, comme les personnes âgées en maisons de retraite, les détenus en prison, etc. qui seront forcés de manger des produits animaux. C’est tout aussi inacceptable !

Une atteinte aux libertés de conviction

Nous sommes rarement végétar-liens pour rien, nous avons au contraire tous des raisons altruistes de l’être et il est illégitime de nous interdire de mettre en pratique notre éthique !
Ce décret porte atteinte aux libertés individuelles fondamentales en restreignant le libre exercice des convictions personnelles.
Cela nous concerne tous, non seulement les végétariens, mais au final tout le monde.
Défendons nos droits fondamentaux !

Opposons-nous à ce coup de force !

Refusons toute réglementation de la restauration collective imposant des normes de consommation de produits d’origine animale. Les considérations éthiques, mais aussi environnementales ou de santé publique, devraient plutôt généraliser la mise a disposition de menus végétaliens dans la restauration collective.
Le collectif « Liberté de refuser l’exploitation animale ! » regroupant actuellement plus de 30 organisations, travaille à alerter l’opinion publique et plusieurs associations (L214, l’Association Végétarienne de France, L’Initiative citoyenne pour les droits des végétariens, etc.) étudient les voies de recours contre cet arrêté et ce décret. Une mobilisation internationale s’organise également.
Rejoignez-nous !

Utilisez vos contacts et vos réseaux sociaux pour faire passer l’info et organiser des actions de protestation ! Si on laisse passer un tel décret, on laissera toujours tout passer !

Des pages facebook en français et en anglais ont été créées pour aider à la diffusion de l’information :
http://tinyurl.com/facebook-decret-fr (en français)
http://tinyurl.com/facebook-decret-en (en anglais)

Une pétition contre ces textes législatifs peut être signée ici :
http://petition.icdv.info/ (en français)
http://petition.icdv.info/en (en anglais)

Des tracts, des communiqués de presse sont disponibles ci-dessous :
http://www.icdv.info/
http://www.vegetarisme.fr/_pdfs/cp/CP%20loi%20collectivits%20.pdf
http://www.vegetarisme.fr/_pdfs/cp/CP_cantines.pdf
http://www.l214.com/communications/20110902-restauration-collective-GEMRCN-produits-animaux
http://www.l214.com/restauration-collective-scolaire
http://www.l214.com/manifestation-restauration-scolaire

Il faut absolument nous rendre visible sur la place publique.
Contactez-nous pour nous faire part de vos idées d’action et/ou de votre mobilisation !
Une première vague d’actions est prévue à partir du 26 octobre : à Paris, Marseille, Lyon... D’autres villes vont également participer.
Lancez aussi la mobilisation par chez vous !

Ensemble, végétariens, végétaliennes, vegan, nous serons plus forts pour défendre nos droits et faire connaître le bien fondé de nos choix alimentaires !!!

Signé : Collectif « Liberté de refuser l’exploitation animale ! »

Contact :
Mail : contact@icdv.info
Site : http://www.icdv.info/
Pour infos sur les décrets et arrêtés : Brigitte 06 20 03 32 66
Pour organiser les actions : Charlotte 06 14 18 73 89
Si vous souhaitez organiser des actions, envoyez par texto la date de l’action, votre nom et un numéro de téléphone, afin que Charlotte puisse les communiquer aux personnes susceptibles de se joindre à vous.

Notes :
[1] Groupement d’étude des marchés, restauration collective et nutrition, qui dépend du ministère... des finances !
[2] Dépêche AFP du 21/01/2010.
[3] Cf. G. Launay, « La filière viande sur le grill », Libération du 6 mars 2010.