Accueil > Compte-rendus d’actions > En force à Mézilles contre l’élevage de la honte

En force à Mézilles contre l’élevage de la honte

lundi 12 septembre 2011

Nous étions presque 300 à manifester l’année dernière pour dénoncer l’élevage de chiens de Mézilles pour les laboratoires d’expérimentation, presque 500 cette année, tout à l’honneur de Marco et de son association le CCE2A (Collectif Contre l’Expérimentation et l’Exploitation Animale).


Manifestation contre l’élevage de chiens de... par licaon

De très bons arrangements avaient été prévus pour les manifestants venus de loin en voiture avec camping et repas vendredi. Samedi repas à Mézilles préparé par l’asso de Dijon, Combactive, après l’arrivée des deux cars remplis de militant/es de Paris.


Manifestation contre l’élevage de chiens de... par licaon

Une longue parade hérissée de bannières et de pancartes a traversé les champs et les bois jusqu’à l’élevage du misérable M. Carré, au son des slogans soutenus par de nombreux mégaphones. France 3 Bourgogne avait annoncé la manifestation la veille mais seul le journal régional "L’Yonne" est venu (voir l’article et la vidéo ici)

A l’arrivée, chaque responsable d’association a parlé puissamment pour expliquer les raisons d’abandonner ces méthodes barbares et inefficaces. Etaient présents entre autres aux côtés du CCE2A : la Coalition Anti-Vivisection, la Fondation Brigitte Bardot, PETA, L214, Respectons, Animavie, Pro Anima, International Campaigns et bien sûr le CLAM avec ses 11 représentants. L’entrée de l’élevage était barré par des gendarmes qui surveillaient également l’arrière garde des manifestants. Vers la fin seulement, le sous-préfet est venu s’entretenir avec Marco. Voir le site du CCE2A pour un compte-rendu détaillé.

L’affaire ne s’arrête pas là, nous continuons la lutte à l’aide de diverses stratégies pour sauver les 500 chiennes reproductrices emprisonnées à vie et leurs milliers de malheureux chiots destinés aux pires souffrances.


Voir en ligne : Le blog de CCE2A

Portfolio