Accueil > Actualités France > Fondation d’un écolieu vegan dans le nord du Gard

Fondation d’un écolieu vegan dans le nord du Gard

samedi 20 août 2011

Un terrain a été acquis pour fonder un écolieu vegan dans le secteur Gard (Languedoc-Roussillon) / Vaucluse (Provence-Alpes-Côte d’Azur) / Drôme-Ardèche (Rhône-Alpes) !

Voici quelques caractéristiques de ce terrain :

  • situé dans le département du Gard, non loin de Pont-Saint-Esprit,
  • plus de 6 hectares,
  • une ruine qui pourra être rénovée pour faire un/des habitats,
  • des terrasses déjà existantes qui pourront être cultivées,
  • un puits actuellement comblé qui pourrait être remis en service,
  • une belle biodiversité et beaucoup de "vert" !

Un écolieu vegan : qu’est-ce que c’est ? Pourquoi ?

On peux trouver une bonne définition du veganisme et certaines raisons menant au boycott de l’exploitation animale ici : http://www.veganisme.fr/

Pour moi le véganisme entre dans une démarche globale et évidente de respect de la Vie :

  • respect de la terre, de l’air, de l’eau et des végétaux ( écologie, bio...),
  • respect des animaux non humains (véganisme),
  • respect des humains ( consommation locale et équitable...).

On trouve bon nombre d’écolieux / écovillages en France, mais à mes yeux ceux où l’on participe à l’exploitation des animaux ne présentent concrètement que peu d’améliorations par rapport à une bourgade rurale d’il y a plus de 100 ans : serais-ce une sorte de retour en arrière en se servant d’une partie de nos technologies et pratiques actuelles ?

Une prise de conscience de l’humanité entière est nécessaire pour arrêter et abolir le massacre de centaines de milliards d’animaux chaque année dans le monde. Si cela n’est pas une des règles de respect évidente se pratiquant à toute petite échelle dans les écolieux où cela pourrait-il se faire ?

Concrètement ce sera un lieu dans lequel une ou des chartes devront être respectée, entre autres une charte de respect de la vie animale : nourriture végétalienne, pas d’exploitation animale, de l’agriculture uniquement végane, pas de cosmétique contenant des produits animaux ou ayant été testé dessus etc.

Cependant, afin d’élaborer ces chartes le plus justement des réflexions sont encore à mener pour ne pas en faire un lieu fermé sur l’extérieur ou suivant aveuglément des règles.

Aménagements / actions prévus sur le terrain :

Il y a tout à faire pour aménager un lieu de vie optimal et "confortable", ce qu’il faut voir comme une chance car le lieux sera exactement ce qu’on en fera, en partant de zéro, et de nombreuses possibilités s’offrent à nous.

Voici une liste non exhaustive des premières actions qui devraient êtres faites à partir du 1er septembre :

  • dresser une ou des tentes,
  • construire des toilettes sèches,
  • aménager une douche solaire,
  • faire faire deux forages pour avoir de l’eau,
  • planter des arbres fruitiers,
  • initier un potager,
  • installer une/des yourte(s) et des "abris de jardins",
  • installer un/des panneaux photovoltaïques,
  • après dépôt et obtention d’un permis de construire : rénover le gros œuvre de la ruine (murs, charpente, toiture et huisserie pour avoir un lieu qui ferme).

Comment participer ?

Toutes aides et initiatives seront les bienvenues du moment qu’elles respecteront la charte du lieu.

L’idée est que les personnes puisse y venir juste un ou plusieurs jours à l’occasion d’un passage, ou y rester plusieurs semaines, mois, ou de manière permanente.

Le terrain se situe à 14 km d’une gare SNCF (Bollène La croisière), 18 km de l’autoroute A7 (sortie 19 : Bollène) et à 31 km d’une gare desservie par le TGV (Orange).

Il y aurait beaucoup de choses à ajouter sur ce projet, sur la région environnante, les personnes m’ayant déjà dit vouloir participer concrètement (que je remercie par avance).

Si vous souhaitez prendre part à cette aventure, de près ou de loin : vous pouvez obtenir plus de détails ou me demander des renseignements en cliquant sur "Contact" dans la partie présentation à droite du blog dédié à ce projet : http://belle-verte.over-blog.com/


Voir en ligne : Le blog dédié à ce projet