Accueil > Compte-rendus d’actions > Bilan des deux journées d’action contre Animox

Bilan des deux journées d’action contre Animox

lundi 14 février 2011

JPEG - 125.2 ko

Durant les deux journées "Animox", le CLAM, Au bonheur des 4 pattes, Les Chats libres de Nimes Agglo, Perle, la SPA de Vallerargues et la FBB (Fondation Brigitte Bardot) ont distribué 1500 tracts aux visiteurs arrivant en voiture à vitesse réduite en raison de la circulation extrêmement dense dans cette zone commerciale.

Notre but était bien de faire renoncer les acheteurs potentiels, en les orientant vers les refuges et associations de la région, où de nombreux animaux attendent un foyer.
Nous avons en partie réussi puisque des personnes apparemment sensibles à notre message sont venues nous voir en nous demandant plus d’infos sur ces refuges, comme s’y rendre, etc...
Mais au delà de ces quelques réactions encourageantes, les photos montrant des animaux abandonnés ou euthanasiés, et les messages "l’animal n’est pas une marchandise" et "n’achetez pas, adoptez", ont été vus par des centaines de personnes.

Les organisateurs d’Animox ont constaté que nous allions être présents la moitié de la journée samedi et dimanche : le 1er jour près de 40 personnes du CLAM et des associations et refuges participants étaient présents sous un soleil timide bien agréable , le lendemain nous étions encore une vingtaine malgré le froid et un vent assez dissuasifs.

Heureusement, tout le monde ne vient pas à Animox pour acheter des animaux, une majorité de gens vient simplement par curiosité, ce spectacle n’est pas gratuit (plus de 5€ l’entrée) l’exhibition d’animaux "de race" et exotiques est aussi un business juteux !

La manifestation avait été annoncée dans la gazette de Nîmes avec une interview de la directrice du Bonheur des 4’Pattes. Sur place, les responsables du CLAM, des Chats Libres de Nîmes Agglo, de Perle et du Bonheur des 4’Pattes ont été interviewé/es par le Midi Libre.
Animox faisant visiblement beaucoup de publicité dans le journal régional, notre manifestation n’a pas que très sommairement relayée (voir l’article ci-contre)

Nous avons également discuté avec les organisateurs du salon et certains des exposants qui nous ont appris que les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) connaissent désormais le même problème d’abandon que les chats et les chiens, et qu’il existe des refuges pour furets, perroquets, etc., prouvant encore une fois que l’animal objet, l’animal marchandise est un concept qui doit cesser, l’animal est un être sensible, existant pour lui-même et non pour être utilisé comme bon lui semble par les humains.

Cette action commune, la première du genre devant une foire aux animaux de compagnie dans la région, est tout à fait prometteuse.
Bravo aux refuges qui ont réussi à mobiliser lors de ces deux journées, tout en continuant à assurer en parallèle leur travail de sauvetage et de soins aux animaux.


Voir en ligne : Lire l’annonce et compte-rendu du Midi Libre

Portfolio