Accueil > Annonces d’actions > Animox : non ! l’animal n’est pas une marchandise

Animox : non ! l’animal n’est pas une marchandise

jeudi 20 janvier 2011

Le CLAM veut dénoncer le commerce des chiots, chatons et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) qui est responsable d’une détresse à laquelle même ceux qui disent aimer les animaux ne pensent pas forcément.
Plusieurs autres groupes locaux de protection ou de défense animale se joindront à nous....
Une action de sensibilisation du public aura lieu devant les portes du salon Animox où des centaines de chiots, chatons et NAC sont proposés à la vente, et qui se tient depuis plusieurs années à Nîmes.

Où et quand ?

  • La manifestation principale aura lieu samedi 12. Merci de privilégier absolument cette date afin d’être présents en nombre.
  • Pour celles et ceux qui ne sont pas disponibles samedi, ou qui peuvent venir une seconde fois, nous manifesterons à nouveau dimanche 13, même horaire.
    Voir les détails ci-contre.
    Possibilité de covoiturage au départ de Montpellier, nous contacter.

Qui ?

Voici la liste des associations et collectifs qui seront présents :

Pourquoi ?

Les animaux de compagnie sont des êtres vivants sensibles, leur vie n’a pas de prix.
Acheter un chiot ou un chaton comme on achète un bien de consommation, c’est faire prospérer un commerce immoral et cruel à long terme.
On vous mettra dans les bras un chiot ou un chaton « tellement mignon » que vous allez « craquer »
Il vous en coûtera des centaines d’euros, voire plus... Facile quand on peut se l’offrir.
Mais lorsqu’il est adulte, le nombre des abandons montre à quel point il est tout aussi facile de s’en débarrasser pour d’excellentes raisons, dans notre société où tout est devenu jetable.

Faire naître des chiots et des chatons en grand nombre est irresponsable quand on connait le sort dramatique des millions d’animaux abandonnés.
Ceux qui échouent dans les refuges, bien qu’ils soient nourris et soignés, se morfondent derrière des barreaux parfois durant des années.
Lorsque ces refuges débordent, certains d’entre eux ont malheureusement recours à l’euthanasie.
D’autres connaissent une vie misérable d’errance, à risquer leur vie au bord des routes, à succomber à leurs blessures, à la faim ou aux maladies, quand ils ne sont pas récupérés pour des laboratoires d’expérimentation où ils subiront les pires souffrances comme le permet désormais la réglementation européenne. Ils peuvent aussi tomber entre les mains de sadiques qui s’amusent maintenant à mettre sur Internet des vidéos où ils torturent et tuent des animaux.

Il y a trop de chiens et de chats en France, la stérilisation à elle seule ne peut régler ce problème de surpopulation, car le commerce des animaux de compagnie encourage un trafic international (avec des taux de mortalité de 40% lors du transport) en provenance d’élevages aux conditions épouvantables d’Europe de l’Est.

Quand aux furets, reptiles, perroquets, gerbilles, etc., ils vivront une vie misérable enfermés dans des cages ou des terrariums au lieu de connaître les grands espaces qui leur sont naturels.

Refusez ce système où l’animal de compagnie est réduit à une simple marchandise.
N’encouragez pas l’élevage de ces animaux pour leur commerce.
Adopter est le véritable acte d’amour pour les animaux, responsable et respectueux.

N’achetez pas, adoptez dans un refuge où vous serez accueillis par des professionnels et des bénévoles passionnés qui se dépensent sans compter pour sauver chiens et chats.

Si vous souhaitez absolument un animal de race, ils sont nombreux dans les refuges, et il existe même des refuges spécialisés dans certaines races, ou bien encore contactez le club de la race en question pour adopter un animal abandonné chez eux

Dans un refuge l’animal est considéré comme un être vivant et non comme une source de profits, par conséquent la contribution que vous paierez ne fait que couvrir les vaccinations, tatouage ou puçage et la stérilisation.

Ne l’achetez pas, adoptez le !