Accueil > Actualités France > The witness (comment toucher les gens)

The witness (comment toucher les gens)

samedi 20 novembre 2010

Source : VegMag

The Witness ou la prise de conscience d’un homme

Au départ, l’entourage d’Eddie était loin de le voir en activiste pour la protection des animaux. Un événement changera radicalement sa vie et sa perception du monde qui l’entoure.

« Comment un chef de projet immobilier issu de l’environnement difficile de Brooklyn est-il devenu un fervent défenseur de la cause animale ? Dans le documentaire à succès The Witness, Eddie Lama explique comment il a craint et évité les animaux durant la majeure partie de sa vie, jusqu’à ce que l’amour d’un chaton ouvre son coeur, le poussant à sauver des animaux abandonnés et à porter un message de compassion dans les rues de New York. Avec humour et sincérité, Eddie raconte l’histoire de cette remarquable prise de conscience ».

Une idée géniale

Eddie n’est, au début de l’histoire, pas ce qu’on pourrait appeler un ami des animaux. Un jour, une femme lui demande de garder son chat ; il accepte à contre-cœur, espérant quelques faveurs en retour. Petit à petit, l’homme et le chat tissent une relation très forte et Eddie remarque alors que beaucoup de chats abandonnés se promènent sur les chantiers qu’il dirige. Il se lance alors dans la création d’un refuge, se rend compte que les animaux qu’il soigne ne sont pas si différents des animaux qu’il mange et devient dans la foulée végétarien. Un autre aspect de l’exploitation animale le choque alors ; le commerce de la fourrure, dont les New-yorkaises aisées raffolent durant l’hiver. Eddie décide alors de passer à l’action et reconverti une camionnette de son entreprise en ce qu’il appellera son « FaunaVision ». Il y installe des écrans, sur lesquels sont diffusés des images montrant la réalité de la fourrure, et roule ainsi dans les rues de la ville, laissant les passants bien souvent horrifiés et choqués.


Voir en ligne : Voir le film complet