Accueil > Compte-rendus d’actions > On a accueilli le cirque Arlette Gruss !

On a accueilli le cirque Arlette Gruss !

jeudi 26 août 2010

Regardez l’affiche... il y a bien sûr notre touche personnelle, mais vous constaterez également que le cirque Arlette Gruss tente de s’offrir une nouvelle image, difficile de distinguer le discret tigre blanc présent en surimpression en haut à gauche, plus rien à voir avec les affiches avec des lions aux crinières flamboyantes d’il y a à peine quelques années.

Encore un miracle de communication, on ne montre plus d’animaux sur les affiches, car on sent bien que c’est de plus en plus ringard, et que le travail de toutes ces associations de défense animale commence à payer, mais ne nous y trompons pas, les animaux sont bien présents, une militante est d’ailleurs allée les filmer dans l’après midi (images disponibles prochainement)

Pour la première soirée de l’étape montpelliéraine du cirque Arlette Gruss, 18 militants s’étaient mobilisés : ce n’était pas si évident en plein mois d’août. 3 personnes sont mêmes venues de Narbonne grâce à Melvin, de Droits Des Animaux, et la SPA était également présente en force, grâce à Marie-Pierre et ses ami(e)s. A 19h nous avons commencé à nous déployer devant l’entrée, avec banderoles et panneaux.

Le secteur est en travaux à cause du futur tram, donc cela ressemblait un peu à un terrain vague, les voitures se présentaient dans tous les sens, cela avait le mérite de les ralentir pour que nous puissions leur distribuer les tracts et s’approcher pour le montrer le panneau géant confectionné par Joëlle sur le dressage à la pique d’un éléphanteau.

J’ai mis le masque de singe, me suis enchaîné, et ai scandé les slogans appropriés dans le haut parleur : "L’esclavage n’est pas un spectacle", "dressage cruel, emprisonnement à vie", "vive les cirques sans animaux", "une vie de souffrance pour 10 minutes de spectacle", "les animaux ne sont pas des clowns"...

La distribution de tracts a été efficace mais n’a concerné que deux tiers des véhicules, car j’avais sous estimé la capacité du parking... Nous n’avons pas eu de réaction franchement hostile, mais les gens ont été semble-t-il très surpris.

Dommage que le Midi Libre que nous avions averti comme il se doit n’ait pas fait le déplacement... Etait-ce parce que trop de journalistes sont en vacances dans cette période estivale, ou bien parce que la famille Gruss leur avait offert une dizaine de places gratuites afin qu’ils ne mentionnent pas notre présence ? Nous ne le saurons sans doute jamais... A noter cependant que, grande nouveauté, Dom a été interviewé par l’Hérault du Jour que nous saluons, et nous nous efforcerons de publier cet article dès que possible. Mais le CLAM ayant d’autres cordes à son arc, nous espérons pouvoir vous annoncer bientôt ici de bonnes nouvelles, affaire à suivre donc !

Ben

Portfolio