Accueil > Compte-rendus d’actions > Journée Sans Viande 2008

Journée Sans Viande 2008

jeudi 26 juin 2008

Comme chaque année, le CLAM participera à cette action de sensibilisation auprès du public afin de leur faire connaître d’une part les conditions monstrueuses d’élevages, de transports et d’abattage des animaux pour notre plaisir culinaire et, d’autre part, qu’il existe des alternatives comme le végétarisme ou le végétalisme.

  • Affiche CLAM pour l’annonce de cet évènement à Montpellier (voir en bas de cet article)

Place de la Comédie de 11h à 17h

  • Possibilité de restauration sur place ou à emporter
  • Découverte du végétarisme – Table d’info – vidéo

Conférences de 11 h 30 à 15 h 30 avec :

  • Patrick Schoun de l’association Evolution-Biophile évoquera les conséquences des élevages intensifs sur notre environnement.
  • Scarlett Loison-Weinstein, naturopathe, nous informera sur les meilleures sources de protéines pour notre santé
  • Sandrine Boislève, de Veg’Asso, dénoncera l’exploitation des animaux dans les élevages intensifs

Enfin, en amont de cette journée, nous avons sollicité les restaurateurs pour qu’ils proposent des menus végétariens à leurs clients en expliquant le pourquoi de leur démarche :

  • lettre à destination des restaurateurs (voir en bas de cet article)
  • affiche pour les restaurateurs participants (voir en bas de cet article)

Compte-rendu de la JSV à Montpellier

C’est donc le samedi 22 mars qu’eu lieu à Montpellier l’édition 2008 de la Journée Sans Viande.
Nous disposions pour cela d’un équipement prêté par la mairie, notamment grâce à Annie Bénézech, membre du Conseil Municipal et présidente de la SPA de l’agglomération de Montpellier. Qu’elle en soit ici chaleureusement remerciée, ainsi qu’Hélène Mandroux-Colas, maire de la ville, récemment réélue, et qui sait être attentive à nos demandes.
Nous remercions de même la SPA et la France en Action qui ont été de généreux donateurs et sans qui cette journée n’aurait sûrement pas eu le même panache.
Cet équipement était constitué d’un stand couvert, de grilles, de tables et de chaises et enfin d’un accès à une borne électrique. De chaque côté du stand, nous avons donc installé des panneaux agrémentés d’affiches explicatives.
Nous avons dressé sur un côté un espace convivial pour la restauration. En effet, l’équipe de restaurateurs de l’Assiette Joyeuse nous a fait le plaisir d’accepter notre invitation. Ils proposaient à la vente divers plats végétariens : galettes, crêpes, diverses salades de légumes ou de céréales, et leur délicieuse soupe à la châtaigne qui rencontra un franc succès (le temps mitigé, peu clément, y fut sans doute aussi pour quelque chose !)
Enfin, à l’autre extrémité du stand, nous avions disposé une longue table couverte de documents et de pétitions.
Vers 11 heures du matin, le premier conférencier, Patrick Schoun, de l’association Biophile commençait son exposé. Il nous a exposé les conséquences des élevages intensifs sur notre environnement.

Plus tard, après que le public (et les organisateurs) se soit restaurés, Scarlett Loison-Weinstein, naturopathe, nous a informés sur les meilleures sources de protéines, en prônant une alimentation végétarienne, meilleure pour notre santé qu’une alimentation carnée.

Enfin Sandrine Boislève, de Veg’Asso, a pris la parole pour dénoncer l’exploitation des animaux dans les élevages intensifs.

Les petits déboires techniques (problème de micro) n’ont entamé ni leur professionnalisme ni leur bonne humeur.
Le public fut malheureusement trop restreint, mais de nombreuses questions ont été posées sur des sujets divers concernant le végétarisme ou le bien-être animal.
De petits groupes se sont même constitués spontanément pour débattre sur tel ou tel sujet.

En tout début de soirée, nous avons rangé nos affaires et nous nous sommes donné rendez-vous pour la prochaine action : la Semaine Mondiale de Libération des Animaux de Laboratoire édition 2008, du 26 au 28 avril prochain.

En amont de cette journée, nous avions contacté des restaurateurs montpelliérains (voir liste en bas de cette page) Le but de ces rencontres était de les inciter à participer activement à cette journée de sensibilisation soit en apposant une affiche annonçant cette journée d’action soit, soit en allant plus loin, en proposant de mettre en valeur un plat ou un menu végétarien le 22 mars en expliquant à leurs clients le pourquoi d’une telle démarche. Dans l’ensemble, nous avons rencontré des interlocuteurs attentifs et qui se sont aimablement prêté aux jeux.

Enfin, parallèlement à la JSV, cette journée fut pour nous l’occasion de présenter aux militants et au public, via des documents (plaquette, dossier spécial dans les Cahiers Antispécistes), la revendication citoyenne d’un débat politique sur l’abolition de la viande.
Des discussions ont eu lieu entre militants, mais le public n’y a pas réellement participé.
En revanche, de nombreux Cahiers Antispécistes ont été emportés pour lecture attentive par les personnes vraiment intéressées par le sujet… On peut être optimiste et penser qu’ils ne laisseront pas les lecteurs indifférents à ce nouveau mouvement abolitionniste.

Pour le CLAM
Dom


Voir en ligne : Le site Journée Sans Viande d’International Campaigns

Portfolio