Accueil > Actualités France > Contribution au débat à la maison de l’écologie par David Olivier

Contribution au débat à la maison de l’écologie par David Olivier

mercredi 2 juin 2010

L’antispécisme : je suis un militant antispéciste. Depuis une dizaine d’années, je milite pour la libération animale, contre le spécisme, c’est-à-dire la discrimination arbitraire dont sont victimes les animaux non humains. Selon l’éthique traditionnelle, religieuse, humaniste, seuls comptent les intérêts humains. Pour l’antispécisme, une telle distinction est arbitraire. Les intérêts de tous les êtres sensibles - en particulier des animaux, vaches, cochons, poulets que les êtres humains élèvent et tuent - sont aussi importants que les intérêts équivalents des êtres humains. Ce qui fait la valeur de notre vie, ce sont les plaisirs et les satisfactions que nous pouvons en tirer. Dès lors qu’un animal peut jouir de la vie, y éprouver du plaisir, ou au contraire de la souffrance, son intérêt à vivre heureux, à souffrir le moins possible, a autant d’importance que celui d’un membre de l’espèce humaine. C’est pourquoi aussi les antispécistes parlent d’égalité animale : tous les individus animaux (sensibles, ayant des intérêts ; humains compris) ont la même importance. Tous les individus sont moralement égaux, quelle que soit leur espèce
Pour lire la suite [cliquez ici]


Voir en ligne : Lire la suite