Accueil > Compte-rendus d’actions > CR du Rassemblement de DDASud devant le rectorat de Montpellier contre la (...)

CR du Rassemblement de DDASud devant le rectorat de Montpellier contre la propagande pro-viande dans les écoles primaires, 19/12/16

jeudi 22 décembre 2016

Nous étions hier une trentaine de militant/es de DDASud à Montpellier à manifester de 14h à 17H, devant le rectorat puis dans les rues afin de rejoindre la place principale de la ville : la Place de la Comédie.
Excellent article du « Midi Libre » avec vidéo incluse de l’interview de Clara :
http://www.midilibre.fr/2016/12/20/...

Nous avons demandé au mégaphone au rectorat de contacter immédiatement les directeurs et directrices de Montpellier et alentours afin de leur demander de ne pas permettre cette propagande dangereuse pour la santé des enfants (la viande ayant été reconnue cancérigène par l’OMS elle-même).

A l’issue de notre intervention devant le rectorat, Clara est allée déposer à l’accueil la carte du collectif ainsi qu’un de nos tracts expliquant les raisons de notre manifestation, en leur demandant de la contacter afin de l’informer sur les mesures qu’ils souhaitent prendre à ce sujet.
1000 tracts ont été distribués aux passants qui ont accueilli le message de manière très positive.

Du 3 octobre au 3 mars 2017, INTERBEV (Association Nationale Inter Professionnelle du Bétail et des Viandes), intervient directement dans les écoles primaires françaises pour faire la promotion de l’élevage et de la viande. 225.000 élèves sont concernés par cette opération qui ressemble à s’y méprendre à de la propagande commerciale et productiviste.
Le lobby de la viande a court-circuité l’éducation nationale en démarchant directement les directeurs et directrices d’écoles afin de leur demander s’ils étaient d’accord pour les accueillir dans leurs écoles.
Cependant cette affaire montre bien un souci au niveau de l’éducation nationale car les directeurs et directrices d’écoles primaires ne devraient pas avoir le pouvoir de prendre de telles décisions sans avoir à demander l’accord au niveau du rectorat au préalable.

Il est déconcertant de voir que l’éducation nationale n’a pas pris les mesures nécessaires pour éviter l’intrusion des lobbys agro-alimentaires dans les écoles alors qu’il y a quelques temps, c’était le lobby du sucre qui s’était invité dans les écoles.
L’école publique et laïque doit rester un lieu neutre ; les lobbies agro-alimentaires ne doivent pas avoir la possibilité de venir faire la promotion de leur industrie d’autant plus que, pour le sucre comme pour la viande, seul les intérêts financiers en jeu justifient cette propagande, les deux ayant été reconnus cancérigènes par l’OMS.

En outre, nous n’avons pas le droit d’expliquer aux enfants afin de ne pas les choquer les raisons pour lesquelles nous boycottons les produits d’origine animale. Est-ce normal que la liberté d’expression soit permise seulement dans un sens ?
La liberté d’expression si elle est permise pour le lobby de la viande dans les écoles, devrait être permise aussi pour les associations de protection animale.

Dans leurs animations, INTERBEV ne montre qu’une version biaisée de la réalité sur les élevages où l’on voit des animaux heureux et en liberté dans de magnifiques prairies bien loin des élevages concentrationnaires et des abattoirs d’où provient la viande servie dans les cantines scolaires.
Sachez également que les lobbies de la chasse et de la corrida interviennent aussi dans les écoles.

Un grand merci à tous les militant/es présents lundi et qui malgré le froid et la pluie ont fait preuve d’abnégation et de courage afin de mener à bien cette action.