Accueil > Annonces d’actions > Manifestation anti corrida du CRAC Europe à Rodilhan (près de Nîmes) dimanche (...)

Manifestation anti corrida du CRAC Europe à Rodilhan (près de Nîmes) dimanche 14 juin 2015

vendredi 5 juin 2015

Rodilhan le 14 juin, le maire Serge Reder recommence ? On revient !

Tous à Rodilhan le 14 juin 2015 ! RENDEZ-VOUS 15 HEURES
Inscription Facebook : https://www.facebook.com/events/168...

Normalement, aucune séance de torture tauromachique n’était prévue le 14 juin prochain à Rodilhan. L’ignoble concours de tortionnaires adolescents, « Graines de toreros », renommé sous le terme beaucoup plus discret de « bolsin » pour tenter de passer inaperçu, devait tenir sa demi-finale le 13 juin à Manduel et sa finale le 14 à Marguerittes, deux communes proches de Nîmes.

Seulement voilà : il existe, même dans le Gard, des maires qui refusent ces ignominies. Celui de Marguerittes a fait savoir qu’il était hors de question que des mises à mort aient lieu dans sa ville. Qu’il en soit remercié, il est l’honneur de cette triste région. Les organisateurs ont alors fait appel à leur grand ami et soutien Serge Reder, maire de Rodilhan, pour les dépanner. Ce dernier a aussitôt accepté.

Ni la honte d’un procès en correctionnelle qui finira bien par se tenir, où Reder sera directement mis en cause pour avoir été le complice complaisant du lynchage de 2011 qui a rendu sa ville mondialement connue, ni la pagaille monumentale qu’il a causée chaque année depuis en transformant Rodilhan en prison à ciel ouvert avec des centaines de gendarmes balançant à tour de bras des lacrymos et des grenades à déflagration pour éviter que qui que ce soit y rentre, rien de cela ne lui a donc suffi. Pour lui, qui n’en est pas à une provocation près, il est bien plus important de faire, quel qu’en soit le prix, des spectacles de torture devant quelques centaines de maniaques que de préserver la tranquillité de la bourgade qu’il administre.

Nous serons à Rodilhan le 14 juin 2015 pour dire à nouveau non à la barbarie. Il s’agira d’une manifestation déclarée. Nous ferons face une fois de plus aux forces de l’ordre dont le déploiement démesuré coûtera une fortune aux contribuables, par la faute d’un maire buté et mégalomane, alors qu’elles seraient bien plus utiles pour assurer la sécurité des citoyens face à des vrais terroristes. Le pays est toujours en plan Vigipirate maximal et les gendarmes ont certainement bien mieux à faire qu’entraver une manifestation pacifique parfaitement légale. Mais il est vrai que ceux-là viennent d’une caserne de Nîmes qui accueille depuis des années les entraînements d’une école de tauromachie où des enfants peuvent apprendre à torturer des veaux. Voilà qui ne les aide pas à se comporter de façon neutre à notre égard.

Précisions sur le lieu de rendez-vous à venir