Accueil > Compte-rendus d’actions > CR Rassemblement citoyen anti corrida à Nîmes, 23/5/15

CR Rassemblement citoyen anti corrida à Nîmes, 23/5/15

mercredi 27 mai 2015

Compte-rendu de Nathalie
SURREALISTE !
Hier à Nîmes, parce que des personnes civilisées luttant contre l’agonie d’êtres vivants donnée en spectacle, la police a été monopolisée pour protéger cette barbarie, pour protéger des mafieux et des amateurs de torture.
Des cellules de GAV déjà occupées depuis la veille ou le matin, ont été libérées pour faire place au fil de la journée à des militants pacifistes se battant pour une humanité meilleure. Toutes les cellules ont fini par être occupées par nous, les antis torture. La dictature tauromachique a frappé fort et nous a démontré une fois de plus que tout lui été permis.
Nous sommes arrivés le matin par petits groupe devant la place des tortures. Un premier petit groupe repéré, et tout se déclenche. Des policiers en civil donne l’alerte et aussitôt plusieurs camions de gendarmerie déboulent à grande vitesse, gyrophare en marche. Ces camions étaient garés non loin de là dans un coin désert, attendant le signal. Aussitôt sur les lieux, un cordon se forme autour du petit groupe assis tranquillement et les policiers en civil sortent aussitôt leur brassard orange. Nous sommes cernés, un vrai traquenard. Organisation au poil pour pour défendre la barbarie... font moins bien pour arrêter des terroristes.
Des militants, petit à petit, arrivent et sont au fil de la journée embarqués dans des camions composés de cellules minuscules, et la "danse" des camions opère, toute les journée, faut neutraliser ces pacifistes qui font rien de mal mais qui dérangent la mafia taurine.
Coup réussi pour elle, c’est tellement facile quand on a tous les droits ! Mais coup réussi pour nous, car quelle image au yeux d’une population silencieuse majoritairement contre la corrida et qui lit dans la presse que 64 militants anticorrida ont été cernés et piégés par une centaines de flics et séquestrés en GAV pendant de longues heures ? Les flics eux mêmes ont halluciné !
S’imaginent que leur manière de procéder nous stoppera dans notre lutte ? NON, bien au contraire, elle renforce notre détermination !
Ils n’ont pas gagné quoiqu’il en soit car malgré leur tentative d’intimidation et de pression précédant la manifestation pour tenter d’obtenir une déclaration, nous n’avons pas cédé. Nous ne nous sommes pas pliés à LEUR règle et les avons obligés à déployer un gros dispositif dont ils se seraient bien passés !
Merci et bravo à tous les militants présents, qui ont été enfermés pendant des heures, pourquoi ? Pour défendre nos amis taureaux ! Nous étions enfermés pour eux ! Et c’est une FIERTE !
BASTA la corrida !
Le combat continue de plus belle !
Nathalie

65 militant/es ont été en garde à vue pendant une douzaine d’heures, dans des cellules surchargées contenant 5 à 8 personnes, voir 12 pour les plus grandes cellules.
Un énorme dispositif policier avec en plus de très nombreux policiers en civil et des vigiles, et une dizaine de fourgons.

2 nouveautés jamais vues auparavant :

  • Le camion transportant les taureaux, et les camionnettes transportant les toréros étaient escortés par des motards toutes sirènes hurlantes, fonçant en grillant les feux rouges.
  • Les manifestant/es ont été transportés dans des fourgons destinés aux détenus, enfermés dans des cages à l’intérieur des véhicules. Les policiers eux-mêmes ont reconnu : « Vous avez mis les flics en panique. Vous avez gagné ».

Des militant/es se sont joint au Réseau Antispéciste Gard et Environ (RAGE) pour aller manifester le Nîmhôtel où logeaient des toreros. Ils ont pu déployer une banderole et crier quelques slogans pendant une vingtaine de minutes avant que les camions de policiers arrivent sur les lieux. Après une sommation de quitter les lieux, les policiers ont chargé en frappant à coups de poings et coups de pieds. 5militant/es de R.A.G.E ont alors été embarqués avec une extrême violence et sont restés enfermés plus de 2h30 dans le camion cellulaire, chacun disposant d’un espace de 60x40cm dans l’obscurité. La garde à vue a duré plus de 21 heures.
Cette action s’inscrit dans la même dynamique que les actions qui ont été faites récemment. Sauts dans les arènes, blocage des bétaillères et à présent blocage des matadors dans leurs hôtels.

Communiqué du CRAC Europe :
http://www.anticorrida.com/actu/act...

Rapport de Delphine sur la garde à vue :
https://www.facebook.com/events/459...

Article Midi Libre : http://www.midilibre.fr/2015/05/23/...

Midi Libre : Les anti corrida à Nîmes devant le Nîmotel
http://www.midilibre.fr/2015/05/24/feria-de-nimes-les-anticorrida-s-en-prennent-au-nimotel,1165418.php

Vidéo du début du rassemblement citoyen anti corrida à Nîmes avant que 64 militant/es soient embarqués en garde à vue, dont l’auteur de la vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=wRy...

Vidéo des manifestant/es anti corrida rapidement encerclés par les policiers à Nîmes :
https://www.facebook.com/christine....

Ci-dessous, photos, peu nombreuses vu que la plupart des militant/es étaient en garde à vue

Portfolio